Array
Recevez nos Bonus Sans Dépôts Exclusifs !
On ne partagera jamais votre email à quelqu'un.

Evolution Gaming : Les travailleurs en grève

Notez cet article

Depuis le 30 juillet dernier, Evolution Gaming se débat au milieu de l’agitation. Plusieurs centaines de ses employés du studio de Tbilissi en Géorgie ont déclaré la grève. Leurs réclamations ? de meilleures conditions de travail et un salaire plus élevé.

licenciement par sms - Evolution GamingCe jour-là, c’est un ancien distributeur qui reçoit le fameux message. C’est en ouvrant un SMS que ce désormais ex-employé reçoit la nouvelle de son licenciement. Devant ses yeux, la résiliation de son contrat de travail. La raison ? Il aurait été mis à pied pour avoir appuyé sur le bouton d’urgence. Ce bouton que les employés sont d’ailleurs encouragés à utiliser signale qu’un salarié ne peut pas s’acquitter de sa tâche. Cet ancien distributeur n’y croit pas. Il pense en revanche avoir été licencié pour avoir participé au mouvement de protestation qui secoue l’entreprise depuis plusieurs semaines. Il avait pourtant rejoint ses collègues en grève en dehors de ses heures de travail.

Environ 45 autres employés ont été licenciés dans les mêmes circonstances. Ils ont tous reçu le message par courriel électronique ou SMS. Le motif : avoir pris part aux manifestations qui ont débuté le 30 juillet dernier. Ils étaient plusieurs centaines d’employés à s’être réunis devant le studio d’Evolution Gaming en Géorgie. L’entreprise a évoqué des motifs aussi divers que variés pour expliquer cette vague soudaine de licenciement. Le chef de l’équipe de brasseurs, Korneli Katsarava, dénonce le recours à d’anciennes infractions pour justifier les licenciements. Evolution Gaming aurait même menacé d’autres employés de rejoindre la liste des licenciés si jamais ils prenaient part au mouvement.

Le studio géorgien d’Evolution Gaming n’a ouvert que l’année dernière à Tbilissi. La société opérant dans la capitale possède à son service près de 1 500 personnes.

Les raisons du conflit

Tout commence le 30 juillet dernier. Oc Media, un média local annonce une première série de manifestations menées par les employés d’Evolution gaming. Environ 400 personnes manifestant devant les bureaux de la société. Au cœur des réclamations, une augmentation des salaires de 50%. La plupart des brasseurs de la société touchent un salaire mensuel de 400 GEL correspondant à 122,40 euros. Or, les salaires moyens à Tbilissi atteignent les 1000 GEL.

drapeau Georgie - Evolution GamingUne protestation qui fait écho du côté des revendeurs de la firme la soutiennent. Bien qu’ils présentent généralement un salaire mensuel plus élevé.

Au-delà d’une augmentation de salaire, les travailleurs réclament également une amélioration des conditions de travail. Certains d’entre eux ont raconté aux médias locaux se faire piquer par des insectes dans les studios et souffrir de problèmes de climatisation. Il s’agit selon eux, de problèmes urgents dont l’employeur doit s’occuper immédiatement.

Le syndicat

Les employés demandent aussi la réembauche des salariés tout juste licenciés. De plus, les travailleurs ont demandé également à Evolution Gaming de n’engager aucune mesure disciplinaire contre les salariés participant à la grève.

De son coté, Evolution Gaming déclare que les manifestations organisées dans le cadre de la grève étaient illégales.

salarie licencie - Evolution GamingPourtant, le droit de grève est autorisé par la loi géorgienne. Enfin, seulement si elles respectent les règles qu’édicte le Code du travail. Parmi ces règles, l’une d’entre elles stipule que les employés peuvent faire grève uniquement s’ils ont informé leur employeur et le ministère du travail 21 jours avant ladite.

En outre, dès le 31 juillet dernier, les employés sont parvenus à former un syndicat. Tout juste après le début des manifestations. Leur première action aura été de faire une demande de médiation. Le ministère du travail a déjà nommé un médiateur afin de se charger du conflit.

Les employés attendraient 12 jours avant le lancement d’une grève légale. Près de 400 personnes sont attendues. Les employés s’attendent encore à de nouveaux licenciements. Evolution a quant à lui précédé à l’embauche de 150 nouveaux employés très récemment.

Evolution Gaming répond

« Tout à fait ouvert au dialogue » c’est en tout cas ce qu’a déclaré Evolution Games à Netgazeti. La société se dit disposer à dialoguer avec le segment des employés. Le dialogue, oui, à la condition que les manifestations soient menées « conformément à la loi géorgienne ». Evolution ajoute qu’il respecte « la liberté d’expression » de ses employés.

De son côté, le chef d’équipe des brasseurs affirme qu’environ 400 employés locaux d’Evolution Game seraient autorisés à manifester dans une grève légale. Et ce, le 12eme jour suivant la requête de médiation au plus tard.

Evolution Gaming et ses ambitions

Parallèlement à cette situation, le concepteur de jeux de casino poursuit son expansion. Notamment ces dernières années où il enregistre une croissance significative. Preuve à l’appui, son rapport portant sur les résultats du 2eme trimestre. La masse salariale de la société s’élève à 6 892 au 30 juin. Soit un bond de 2000 salariés en plus que sa masse salariale de l’année dernière à la même période. Evolution Gaming, c’est 10 studios de distribution en Amérique du Nord et en Europe. Le studio géorgien est quant à lui un des plus récents, puisqu’il n’a ouvert que l’année dernière.

Belle évolution également côté chiffre d’affaires. Au deuxième trimestre, ce dernier à progressé de 45% atteignant 85,7 millions d’euros. Coté bénéfices, Evolution Gaming enregistre aussi une hausse avec 63% de bénéfice représentant 42,7 millions d’euros.

Le concepteur a même créé de nouveaux partenariats. Il a récemment ajouté le Grand Casino Baden à sa panoplie de clients au cours du trimestre. Ainsi que PlanetWin365 du groupe SKS365 début juillet.

Laisser un commentaire